AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matinée mouvementée - Jeremiah

Aller en bas 
AuteurMessage
marley iseult baxter
ADMINETTEembras(s)e-moi
avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: Matinée mouvementée - Jeremiah   Sam 25 Avr - 19:25

    La matinée s'annonçait affreusement longue. En effet, mes chers domestiques étant présents, ils s'occupaient donc de mes affaires et je n'avais absolument rien à faire. De surcroît, je n'allais rien faire aujourd'hui. N'aller nul part non plus. Enfin, rien de prévu. Il n'y avait même pas de marché en ce jour-là. Je n'avais vraiment pas de chance. Vraiment pas de chance, ça on peut le dire. Je préférerais même être une femme d'affaire - bien qu'il n'en y ait aucune à cette époque, y en aura-t-il un jour ? - dont le temps est compté et limité et qui n'a même pas de temps pour s'occuper de soi-même. Oui, j'échangerais ma vie contre la sienne. Cela est certain. Je vous le jure que je le ferais. Je tiens toujours mes promesses, vous devez le savoir.
    Je poussai un long soupir, cessant de m'apitoyer sur mon sort. Que pouvais-je donc faire aujourd'hui à part me lamenter sur moi-même ? Cela était exactement la question que je me posai en ce moment. Je n'aimais pas du tout rester dans ma demeure, observant mes domestiques nettoyer le sol, laver le linge et la vaisselle ... Je détestai cela. Je pris mon manteau en velours noir et, adressant un regard explicite à quelques-uns de mes domestiques, sortis de ma demeure. Je ne savais pas vraiment où aller mais je devais me promener, quoi qu'il arrive. Je marchai d'un pas rapide sur le goudron abîmé de la route. La mauvaise qualité du goudron dérapait sous mes chaussures à talons noires mais je tentai de garder une allure digne d'une grande lady. Je remarquai soudain la demeure appartenant à Jeremiah Brown. Je décidai d'aller y faire un tour, voir si celui-ci était présent ou non. Jeremiah était mon ex-mari. Nous nous aimions plus que tout mais un jour, nous nous étions séparés. Nous avions tout de même décidé de rester amis. Cependant, il ignorait que je l'aimais toujours. Il ignorait cela et je ne lui dirais en aucun cas pour la bonne raison qu'il fuirait si je le lui avouais. Alors, j'avais décidé de faire comme si de rien n'était, tentant tout de même de reconquérir son cœur. Il m'aimait, non ? Pourquoi ne m'aimerait-il pas une seconde fois ? Ma logique était admirable, n'est-ce pas ? Je m'approchai de la lourde porte en noyer et tapai de mon poing sur cette porte qui ne m'inspirait aucune confiance. Quelques secondes plus tard, Jeremiah ouvrit la porte et, s'apercevant de ma présence, me tendit un long sourire que j'avais d'ores et déjà aperçu lors de notre mariage. Je chassai cette idée de ma tête.

    - Bonjour, Jeremiah. J'espère que je ne te dérange pas, m'exclamai-je en tentant de ne pas paraître trop enthousiaste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aron Stewart

avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: Re: Matinée mouvementée - Jeremiah   Dim 26 Avr - 4:44

  1. Ma tête passée par ma fenêtre ouverte sur l'Hyde Park, cette femme âgée -pour ne pas dire vieille- me dévisageait toujours. C'était une routine, tout les matins, le défis de regards qu'on se lançait. Bonne vieille vous ne savez combien de temps il vous reste, profitez-en! J'aurais voulu le lui crier par ma fenêtre mais moi, moi aussi je ne sais combien de temps il me reste, et pourtant je restais là comme un pauvre idiot. Cliff m'avais proposé de me prêter quelques de ses domestiques question de jouer mais je n'étais pas d'humeur. Un appartement c'est votre territoire à vous, à vous seul. Votre jardin où vous pousserez seul. Interrompant mon silence, quelqu'un frappa à ma porte. D'un signe de tête je saluait la vieille femme pour après me dégager de la fenêtre. Je ne fus pas vraiment présentable avec mon pantalon et ma chemise ouverte mais Cliff ne dirait rien sur cette tenue. J'ouvrit la porte prêt à bondir sur mon ami qui s'avère ne pas être lui. Opale, génial. Je ris de ma bêtise et un grand sourire se dessina sur mon visage.

    -Bonjour, Jeremiah. J'espère que je ne te dérange pas, s'exclama-t-elle d'un ton un peu trop enthousiaste à mon goût.
    -Je t'en prie entre, du ton le plus accueillant, un faux bien sûr, que je puis faire.

    Je la conduisit dans ma chambre, la pièce centrale -mon appartement étant très petit- et elle s'assit sur le lit tandis que je m'appropriais le sofa. Je sentis ses yeux se posé sur ma chemise déboutonnée de haut en bas. J'en avais oublié ma correcte tenue vestimentaire du matin... Elle fera avec. Je me demandais alors la raison de sa venue, un problème? Peut-être veut-elle me parler de l'incident avec l'amie de Summer, ou sa surprise de me voir avec Summer.

    -Avant toute chose, Summer n'est qu'une amie, dis-je avec un air sérieux. Que veux-tu me confier Opale?


Dernière édition par Jeremiah Brown le Lun 27 Avr - 7:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marley iseult baxter
ADMINETTEembras(s)e-moi
avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: Re: Matinée mouvementée - Jeremiah   Dim 26 Avr - 12:57

    Jeremiah avait sans aucun doute remarqué que mon ton était un peu trop exagéré pour une simple amie. Mais il ne fit aucune remarque tandis que je tentai de garder mon calme. Il était sérieux et ses traits fermes me firent regretter d'être passée chez lui. Peut-être voulait-il de la tranquillité et non une ex-femme avec qui il perd son temps. Je poussai un long soupir qu'il ne sembla pas entendre et attendis sa réponse qui ne tarda pas à survenir de son ton accueillant mais à la fois sec :

    - Je t'en prie entre.

    J'entrai de ma démarche assurée et gracieuse. Il ferma la porte derrière moi et me conduisit dans sa chambre. Il se posa sur le sofa en cuir tandis que je m'assis tranquillement sur son lit. Un lourd silence régnait entre nous deux. Mon attention fut portée sur sa chemise ouverte laissant entrevoir son torse bronzé. Je laissai mon regard posé sur cette partie de son corps musclé mais il prit la parole, ne me laissant pas continuer :

    - Avant toute chose, Summer n'est qu'une amie. Que veux-tu me confier Opale ?

    Mes yeux s'écarquillèrent. Je ne venais pas pour parler de ces problèmes-ci. De toute façon, que pouvais-je lui dire ? Ce n'était plus mon mari. Je n'avais plus aucun droit sur lui, c'était lui qui décidait, point. Je n'avais pas mon mot à dire, après tout. Je baissai la tête. Pourquoi étais-je venue au fait ? Je ne savais même pas. J'étais vraiment lamentable, voire pathétique. Oui c'était le mot, pathétique. Pourquoi persistais-je à lui parler dans le seul but de le charmer ? Il était passé à autre chose, cela se voyait clairement. Je n'étais qu'une femme désespérée, souhaitant retrouver son amour perdu. Perdu à jamais. Je ne devais pas m'accrocher, j'échouerais de toute façon.

    - Je ... Je ne sais même pas pourquoi je suis venue ici. Excuse-moi du dérangement, m'exclamai-je dans un sanglot tandis que je prenai mon sac et m'apprêtai à partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aron Stewart

avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: Re: Matinée mouvementée - Jeremiah   Lun 27 Avr - 7:31

  1. - Je ... Je ne sais même pas pourquoi je suis venue ici. Excuse-moi du dérangement, dit-elle dans un ton de sanglots pour ensuite fuir.
    -Bon sang mais qu'est-ce que tu... criai-je, énervé.

    Je n'avais absolument rien saisi. Je ne comprendrais jamais les femmes, un maire se doit de comprendre ses habitants, mais pas dans votre chambre avec votre ex-femme en pleurs pour aucune raison avec vous là, comme un idiot, et votre chemise ouverte. Des ladies en pleurs, comme si ça ne me suffisait pas. Les femmes sont comme le train, quand tu en prends un, un autre suivra. Cliff me la récitait quand j'en avait marre de mes relations amoureuses. Je pris une profonde inspirations puis me mis à la rattraper pour ensuite lui saisir le bras, ce doux bras que j'aimait -avant- toucher sans cesse. Je rejetait cette pensée affreuse de ma tête. Elle se débâtit presque jusqu'à l'épuisement pour ensuite me pousser sur le sofa. Il m'est arrivé d'avoir déjà lu ce genre de scène dans les livres de ma grand-mère, ou bien c'est elle qui les récitait dans son sommeil, & nous savions tous comment finissent ces scènes. Au moment où j'y pensait -et ne voulait en aucun cas que cette scène se produise- j'était perdu dans ce débattement, jusqu'à que ces lèvres s'écrasèrent sur les miennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marley iseult baxter
ADMINETTEembras(s)e-moi
avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: Re: Matinée mouvementée - Jeremiah   Lun 27 Avr - 12:44

    - Bon sang mais qu'est-ce que tu... hurla-t-il en s'énervant.

    Son visage était horrifié. Je ne savais plus quoi faire. Je voulais juste recommencer. Depuis le début. Mais on ne peut malheureusement pas effacer ce que l'on fait. Il tentait de garder son calme mais ses yeux écarquillés laissaient paraître une mine affolée. Je cachai mes yeux avec mes deux mains vernies de noir. Jeremiah prit une longue bouffée d'air avant de saisir mes avant-bras afin que je reste. Je laissai les larmes glisser le long de mes joues empourprées par cette situation. Il ne lâchait pas mes bras, les caressant calmement de son pouce. Je me débattais comme je le pouvais mais la fatigue était malheureusement bien présente. J'étais épuisée mais je ne devais pas arrêter maintenant. Je le poussais sur son sofa en cuir marron clair et soupirais un bon coup. J'en avais tellement marre de jouer à cette comédie où je devais cacher mes sentiments, être quelqu'un d'autre ... Jeremiah semblait absorbé et j'en profitai alors pour m'approcher de lui. Avec un semblant d'hésitation, je me baissai à la hauteur du canapé et l'embrassai tendrement. Je regrettai alors tout de suite mon geste. Il n'en avait sûrement pas envie ! Cependant, il ne se débattit pas et le baiser dura quelques secondes de plus que je ne l'espérais. Je détachai mes lèvres des siennes et reculai à petits pas. Il ne réalisait pas encore l'instant passé. Je clignai des yeux, honteuse.

    - Jeremiah. Je suis navrée. Je... Je t'avais prévenu que j'aurais dû partir, marmonnai-je en pleurs.

    Si seulement cette journée n'avait pas eu lieu. Si seulement il oubliait tout. Si seulement ... Mais mon souhait ne se réalisera jamais. Cela est plus que certain. Je pris mon sac et jeta un dernier regard envers Jeremiah, sans voix. Sa bouche était pleinement ouverte et ses yeux écarquillés. Il baissa la tête, ne sachant que dire. Je fis de même et sortis de sa demeure, d'une démarche rapide et oubliant ma grâce.

    - Opale ! Attends, je t'en prie, s'exclama-t-il d'un ton égal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aron Stewart

avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: Re: Matinée mouvementée - Jeremiah   Mer 6 Mai - 3:57

  1. Je fus plus qu'horrifié, mais je la comprenais. J'essayais de me calmer sur le coup, mais comment? Ces larmes coulaient encore & encore. La panique & le désaccord étaient présents dans la pièce. A cette époque, je l'aimais? Je ne la mérite pas. Mais je ne la désire pas non plus. Mais qu'est-ce que je veux? Je n'en sais rien. Elle détachait alors ses lèvres mais je ne bougeait pas, trop occuper à me demander si je venais d'embrasser mon ex-femme ou si je lisais un livre de ma grand-mère.

    - Jeremiah. Je suis navrée. Je... Je t'avais prévenu que j'aurais dû partir.

    Elle resta là, quelques secondes. Elle me jetait cette sorte de regard désolé, comme ses chiens dont le nom m'est inconnu. Opale était un chien, qui -apparemment- aimait encore son maître qui l'a délaissé. Quelle histoire. Que devrais-je faire? Que doit faire un maître si son ami l'aime encore, même après ça?

    - Opale ! Attends, je t'en prie! criai-je.

    Tout est ma faute, je ne suis qu'un hypocrite. Fausse personnalité, cette fausse apparence, c'est elle qui a séduit Opale? Est-ce comme ça que j'ai pu accrocher sa laisse à Opale? Nous somme unis par cette laisse, elle m'aimait car je la tenais encore. Devrais-je la détacher?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marley iseult baxter
ADMINETTEembras(s)e-moi
avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: Re: Matinée mouvementée - Jeremiah   Mer 6 Mai - 22:16

    Jeremiah me jeta un regard culpabilisant. Il ne savait pas vraiment quel était mon problème. Il devait sans doute penser que j'étais folle à lier. Mais pourtant, il m'avait en quelque sorte retenue. Devais - je prendre cela pour un signe positif ? De toute manière, je devais oublier cette aventure avec cet homme. Notre aventure avait été la plus belle que je n'eus connu mais cependant, c'était désormais fini. Tout était fini. Il fallait tirer un trait sur son passé et se concentrer sur son présent. Il faut savoir tourner la page, passer à autre chose, ce que je ne savais point faire. Je m'accroupis, avant de poser mon dos sur son parquet. Jeremiah devait sûrement être en train d'appeler la police ou quelque chose du genre. Je devais l'exaspérer, lui faire honte.

    « - On me dit que nos vies ne valent pas grand chose, elles passent en un instant comme fanent les roses. On me dit que le temps qui glisse est un salaud ; que de nos chagrins il s'en fait des manteaux » murmurai-je, récitant une de mes chansons préférées.

    Jeremiah la connaissait parfaitement. Celle-ci avait été celle de notre mariage. Elle était inoubliable. Je fermai les yeux, chantonnant comme je ne l'avais jamais fait devant des hommes. Il s'approcha de moi, poussant un long soupir. Je secouai la tête, en souriant, comme si je savais d'ores et déjà ce qu'il allait dire.

    « - Ne te fatigue pas, Jeremiah. Ce n'est pas la peine. On me dit que le destin se moque bien de nous, qu'il ne nous donne rien et qu'il nous promet tout. Parait qu'le bonheur est à portée de main, alors on tend la main et on se retrouve fou. C'est terminé depuis un bon moment, tu le sais. Je vais m'y faire. Je dois m'y faire. C'est la seule chose à faire. Je ne peux pas te promettre que je ne ressentirai plus rien en t'apercevant mais ... Je te laisse. Je suis navrée. Je suis navrée pour tout ce que je t'ai causé. Tu dois te demander comment tu as fait pour être marié à cette femme folle à lier ... On dit qu'on change. Mais on ne précise jamais si c'est en bien en mal. Pardonne-moi, Jeremiah » dis-je en me levant et en tournant les talons afin de sortir de la demeure, laissant Jeremiah seul plongé dans ses pensées.


TOPIC TERMINE;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matinée mouvementée - Jeremiah   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matinée mouvementée - Jeremiah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeremiah Clarke (1674-1707)
» La Noobitude
» JERRY KING & THE RIVERTOWN RAMBLERS
» Antoine Dauvergne
» henri salvador est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bαroque ♣ :: RP terminés-
Sauter vers: