AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fêtons enfin ces fiancailles. pv clive (a)

Aller en bas 
AuteurMessage
Delilah E. Carlyle

avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: fêtons enfin ces fiancailles. pv clive (a)   Sam 23 Mai - 20:41

    Londres vivait aussi bien la journée que la nuit tombée. Aujourd'hui, pour la famille Carlyle et celle des Schoomakers, et quelques autres personnalités influentes Londoniennes, se serait la fête. Pourquoi donc ? L'annonce des fiancailles de la plus jeunes de Carlyle avec le seul et l'unique Clive Schoomaker Junior. La belle, âgée de seulement 17 ans, avait tiré un bon parti déjà, et elle ne voulait surtout pas le perdre. Pour le moment, elle ne lui avait guère adressé la parole. Ils s'étaient tous deux rencontrés, et leurs parents respectifs avait de suite décidé de leur avenir. Pour Delilah, cela ne lui causait aucun problème. Elle allait sûrement épouser un des meilleurs partis de tout Londres, et en plus de cela, il était séduisant et riche à souhait. La belle brunette ne s'en faisait donc guère pour son avenir, même si le sentiment d'amour en tant que tel n'était pas proprement présent entre eux deux. Ils se conaissaient à peine, de toute manière et pourquoi refuserait-elle un bon parti ? De toute façon, ses parents l'auraient forcés à l'épouser, qu'elle le veule ou non.

    L'après-midi touchait à sa fin lorsque Delilah dut enfiler une belle robe de soirée. À l'aide de ses domestiques, Delilah enfila un corset pour être mince et belle, même si elle l'était tout autant sans. Faire remonter sa poitrine, affiche un ventre plus plat, et surtout, manquer de souffle lorsqu'il était temps de danser. Par la suite, elle enfila l'une de ses belles robes, de couleur jaune pâle mélangée avec quelque soupçon de blanc, fait de dentelle et de belle soie, fraichement cousue pour elle et cette soirée amicale entre les deux familles. Pour l'une des rares fois, Delilah laissa ses cheveux libre d'eux même, décidant de ne pas les attacher et de les laisser bouger au rythme de ses pas sur ses épaules. Delilah portait des chaussures à talons aiguilles en dessous de sa robe, pour éviter qu'elle ne traîne sur le plancher moins longtemps que sans. Parfait, toute la famille était maintenant prête à se diriger vers le manoir des Schoomakers, dans le simple but de parler fiancaille, mariage et vanter l'un auprès de l'autre les qualités excellentes de leur fille et de leur fils chéri.

    Delilah arriva dans la grande demeure des Schoomakers quelque temps après leur petite balade en voiture pour s'y rendre. Sa mère, fière comme on ne pourait le croire, entraîna sa douce fille avec elle dans la magnifique demeure et sa très chère mère la présenta à des dizaines de gens, juste pour en arriver à la famille Schoomakers. Delilah, jolie fille à souhait, ne faisait que sourire, et offrir quelques petits bonjours de temps en temps. Elle laissa sa mère seule quelques instants pour aller discuter avec des personnes qu'elles avaient déjà vu, discutant primordialement des fiancailles, lorsqu'elle se fit interrompir par quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clive Schoomaker Junior

avatar


relations&co..
you are the game`s master ..:

MessageSujet: Re: fêtons enfin ces fiancailles. pv clive (a)   Dim 24 Mai - 11:39

C'était le grand jour, la fête pour ses fiançailles. Clive, ce matin là, se leva très tôt, il prit un petit déjeuner en compagnie de son père qui n'arrêtait pas du lui parler de cette évènement, de comment c'était passé le sien. Clive l'écoutait lui dire que même s'il n'y avait pas d'amour entre eux il y en aurait bien un jour car cette fille, en plus d'être un bon parti elle aussi, elle était d'une rare beauté.

"Tu sais ta mère et moi nous avons appris à s'aimer. Et nous avons vite succombé après notre mariage, elle était belle alors comment veux tu que je ne succombe pas. C'est de là que tu es né."

Clive ne répondit rien, il n'en avait pas le coeur. Ce mariage arrangeait ne lui plaisait guère mais même s'il avait dit non ça n'aurait rien changé alors il était resté résigné à prendre épouse dans quelques temps. Il fit son petit déjeuner et il se leva. Il prévient son major d'homme qu'il sortait se promener. Il prit son cheval et se dirigea vers le parc ou il aimait aller quand il voulait réfléchir. Là bas il rencontra sa confidente Cornélia Cole, une courtisane. Certes elle était une fille de joie mais Clive la considérait comme une amie rien de plus. L'idée de la payer pour n'importe quel plaisir ne lui avait même pas traversé l'esprit, il la respectait pour sa personne. Il lui parla à nouveau de son mariage, de fiançailles de ce soir. Ca lui faisait réellement du bien. Au bout d'une bonne heure Clive prit congé auprès d'elle et il alla dans sa taverne préférée boire du vin. Il ne faisait pas cela en temps normal la journée seulement le soir de temprs en temps quand il sortait avec son meilleur ami. Il resta ainsi seule à une table et il réfléchissait à ce mariage, à son avenir, à cette Delilah qu'il ne connaissait même pas en fait. Il soupira en pensant à tout cela.
A la demeure des Schoomakers tout le monde s'afferait à préparer la soirée de fiançailles. Une petite réception était préparée avec toutes les hautes personnalités de Londres. La mère de Clive était en train de courir partout et elle le cherchait pour qu'il se prépare pour ce soir, mais il n'était toujours pas rentré. Elle envoya le major d'homme à sa recherche. Pendant ce temps tous les préparatifs se finissaient, Madame Schoomakers s'était pomponnée et ressemblait à une guimauve rose. Les premiers invités arrivaient déjà, et les Schoomakers les accueillaient très cordialement et poliement. Mais il n'y avait toujours pas de Clive à l'horizon. Quel scandale s'il ne venait pas. Le mariage serait alors corrompu, une idée qui ne plaisait pas à la mère de Clive. Les Carlile arrivèrent, ils les conduisirent dans la salle de réception. Le père de Delilah leur demanda même ou était Clive, Monsieur Schoomaker leur dit qu'il avait été quelques peu retenu à l'entreprise familiale pour des raisons budgetaires. La mère de Clive alla dans le patio et interpella la gouvernante pour lui demander s'il n'était toujours pas de retour, cette dernière lui répondit que non et juste à cet instant la porte s'ouvrit. C'était Clive il était enfin de retour. Elle le fit monter et lui fit la morale, en même temps la gouvernant l'aidait à se changer, à se coiffer, en clair à paraitre le plus beau. En une petite demi heure, Clive fut fin pret. Il descendit les esclaiers et il fut interpellait pour plusieurs personnes pour le féliciter pour ses fiançailles. Il vit Delilah au loin, en bon gentlemann il se devait d'elle la voir et de la saluer. Il se dirigea donc dans sa direction et il l'interpella. Il fit fit un baise main. Et oui Clive était bien élevé alors il se devait d'être ainsi.

Bonsoir cher Madame. C'est un plaisir de vous savoir ici parmi nous. J'espère que la soirée est à votre goût. Vous êtes tout en beauté ce soir et comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
fêtons enfin ces fiancailles. pv clive (a)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gamme par tons
» RUSKIN ARMS - The last weekend (Clive Aid)
» Clive Cussler
» Enfin un site sur Récré A2 !
» NEWS EXCLUSIVES DE CLIVE BURR & SON EPOUSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bαroque ♣ :: RP terminés-
Sauter vers: